Nos 8 points clés pour réussir son programme Beta Android et iOS !

9

Vous vous apprêtez à lancer une nouvelle application ou une nouvelle fonctionnalité sur une application déjà existante ? Optimisez vos chances de succès lors du lancement officiel en passant par une phase de test auprès d’un panel utilisateur appelée communément programme Beta ! Vous récolterez ainsi les impressions de testeurs avant la publication officielle sur les stores et le déploiement à l’intégralité de vos utilisateurs.

Tester son application avant sa diffusion officielle

En proposant une version expérimentale dans un environnement privé et non accessible depuis les stores grand public, vous pourrez collecter de nombreux feedbacks qui vous permettront d’ajuster certains points avant la diffusion de votre application. Recueillir des avis, valider la stabilité ou encore récupérer des statistiques d’usages avant de déployer au plus grand nombre seront de très bons indicateurs à prendre en compte. Grâce à ces différentes données récoltées, la nouvelle application ou la nouvelle fonctionnalité peut donc être ajustée si besoin avant d’être mise à disposition publiquement. De cette manière, vous vous assurez de publier une application qui sera bien perçue et bien utilisée par vos utilisateurs finaux. Entre correctifs techniques, optimisation de workflows, identification d’éléments oubliés… vous pourrez qualifier la manière dont les utilisateurs interagissent avec votre outil digital. Vous bénéficierez également de premières projections réalistes sur vos KPI’s après publication officielle sur les stores. L’intérêt de passer par une telle phase est évidemment d’assurer de bonnes performances pour votre application à son lancement. 

Cependant, il ne faut pas confondre le programme Beta de votre application avec une phase de recette interne de votre application. La soumission d’une application en phase de test auprès d’un panel d’utilisateurs représentatifs aura été confrontée en amont aux tests fonctionnels. Il s’agit vraiment là d’une manière d’éprouver grandeur nature votre application juste avant son lancement. De même, le programme Beta ne doit surtout pas se substituer aux différents tests utilisateurs qui doivent avoir lieu en amont des développements. Concevoir une application mobile est un projet de longue haleine, répondant à une vraie stratégie et nécessitant un temps de réalisation conséquent. Ce n’est pas à la fin du projet que l’on teste en phase Beta si le parcours utilisateur complet est pertinent ou si les utilisateurs finaux y trouveront une utilité à vos fonctionnalités. Ces notions doivent être testées et vérifiées en amont des développements pour s’assurer que la future application correspondra aux usages plutôt que de devoir tout recommencer après le programme Beta. Nous évoquons cette phase de beta-test sur la partie design, qui intervient plus en amont, dans cet article dédié

Fonctionnement des programmes Beta Android et iOS

Le déploiement d’une telle version passe obligatoirement par les stores Google et Apple. Chacun de ces deux OS propose leur propre système de Beta sur lequel soumettre votre application. 

Sur Apple, les versions beta soumises ne sont pas publiques et ouvertes à tous. 

Android propose de son côté plusieurs programmes appelés “tests fermés” pour un accès restreint ou “tests ouverts” pour une Beta publique accessible à tous. 

Grâce à ces programmes, vous serez en mesure d’organiser et de structurer votre phase de test. Vous pourrez à la fois soumettre à des testeurs internes qui sont des membres de votre équipe, mais également (et surtout !) à des testeurs externes qui sont des utilisateurs finaux.

Pour créer votre panel de testeurs, recrutez vous-même vos beta-testeurs en réalisant une communication dédiée auprès de votre communauté. Intégrez les volontaires en les inscrivant grâce à leur email ou via un lien généré. L’autre possibilité, pour Android spécifiquement, est de procéder à un test ouvert ce qui permet à tout utilisateur de participer volontairement au programme en passant par la fiche store de votre application. Dans tous les cas, s’agissant d’utilisateurs s’étant manifestés comme volontaires, ils sont engagés et surtout au fait d’utiliser des applications qui sont encore au stade de Beta. Vous vous assurerez ainsi d’avoir des retours qualitatifs et constructifs. Dans tous les cas, soyez vigilant de ne pas recruter de profils lambdas sans lien avec votre activité et votre produit digital. Visez des testeurs faisant partie de vos cibles pour éviter les biais.

Le nombre d’utilisateurs testant votre outil peut varier selon vos souhaits. Sur iOS, vous pouvez compter jusqu’à 1 000 personnes maximum. Pour Android, la jauge diffère selon le type de programme. Si vous passez par un test interne, le nombre d’utilisateurs maximum est de 100. Les tests fermés permettent d’avoir un plus grand nombre tandis que les tests dits ouverts permettent d’avoir un nombre de participants illimité. 

Sur iOS, vous passerez par TestFlight, quant à Android, vous pourrez le faire via le “Test Beta” sur l’APK de la Developer Console. Créer des groupes d’utilisateurs, choisir quel périmètre de l’application ils peuvent tester et de nombreux autres paramétrages complémentaires vous permettront de gérer votre phase Beta. Notez que l’ensemble des commentaires postés par les utilisateurs de votre panel ne sont pas affichés sur les stores. Pour les applications existantes sur lesquelles une marque propose un programme Beta sur une nouvelle feature, les retours des testeurs ne se retrouveront pas non plus sur la page dédiée de l’application sur le store. Cette phase Beta est confidentielle donc ne craignez pas de mauvais retours, les bugs ou les faibles performances. Tout ceci ne sera pas visible des stores publics. C’est justement le principe d’une phase Beta de confronter votre application pour l’ajuster avant sa sortie.

Ces programmes Beta sont très complets dans la façon dont vous pourrez les mener et conditionnent en partie la réussite future de votre application. 

Nos 8 points clés pour réussir son programme Beta

1- Définir son scope fonctionnel 

Avant de débuter un programme Beta, il est nécessaire de définir les éléments que vous souhaitez faire tester et sur lesquels vous apporterez une attention particulière.

2- Recruter les utilisateurs qui participeront à votre programme Bêta 

Définir les utilisateurs cibles par rapport au premier scope fonctionnel. Recrutez-les en vous servant de vos relais de communication classique (e-mail, réseaux sociaux, communauté clients déjà existante…). Proposez-leur une incentive pour participer aux programmes Bêta et donner des retours. 

3- Choisir son type de bêta sur Android 

Sélectionner le mode de bêta le plus approprié parmi ceux proposés par Android (fermé, ouvert, interne). Sur iOS vous n’aurez pas le choix que de passer par une bêta fermée et de définir la durée de votre programme (2 semaines, 1 mois…)

4- S’assurer d’une version stable et utilisable avant de lancer sa bêta

Les utilisateurs ne sont pas là pour tester la qualité technique mais bien la qualité de votre produit en termes d’usage fonctionnel.

5- Créer un canal de communication privilégié avec vos bêta testeur 

Que ce soit pour le recrutement, pour leur expliquer le fonctionnement ou prendre leur retour pendant le programme bêta, échangez avec vos utilisateurs testeurs tout au long du programme bêta.

6- Définir vos KPI de succès la manière de prendre en compte les remontées

Il est nécessaire de définir les critères qui devront être respectés pour envisager la mise en ligne définitive sur les stores. Pour cela, n’hésitez pas à hiérarchiser les points à traiter entre ceux nécessaires pour la mise en ligne et d’autres qui peuvent être apportés lors d’une future mise à jour. 

7- Analyser l’ensemble des feedbacks

L’ensemble des données récoltées doivent être analysées afin d’avoir une vision très fine sur les éléments qui doivent nécessiter un ajustement.

8- Ajuster selon les retours avant de diffuser en production

Avant la mise en ligne définitive sur les stores, il est temps d’apporter les correctifs qui s’imposent suite à l’analyse des KPI’s. La performance de votre application est en jeu !

Votre programme Beta est une phase essentielle avant la mise en ligne de votre application. S’abstenir de cette étape de test grandeur nature peut représenter un risque pour votre application à son lancement et dans ses chances de réussite. Nos experts vous recommandent de mettre en place une version Beta et vous accompagnent pour qu’elle soit source de valeur pour votre projet.

Contenus Complémentaires

Auteur

En tant que Responsable Technique, Damien est chargé de fixer le cap technique de l’agence pour répondre au mieux aux enjeux stratégiques de nos clients.
Il dirige et supervise les équipes de développement au quotidien et est le garant de la qualité des livrables. Il définit l’architecture des projets client et assure la gestion des outils de suivi de qualité. Il pilote également avec son équipe une veille active sur les derniers sujets d’innovations technologiques.

NEWSLETTER

Saisissez votre adresse email pour vous inscrire à la newsletter


SUIVEZ-NOUS